Mes compagnons de vie

J’ai décidé de vous faire une présentation de mes compagnons de vie qui animent et embellissent mes journées !

Je vous les présente donc par ordre chronologique :

Skippy

IMG_2334

Ma petite Skippy est arrivée auprès de moi en février 2013. Cette petite louloute a été laissée à l’abandon dans mon village.

Le vétérinaire estime qu’elle serait née en 2012. Selon les infos tirées en com, j’estime sa naissance à 2010.

Cette petite louloute est une mémère pleine de vitalité, mais qui adooooore par-dessus tout son confort, la chaleur d’un feu de cheminée, et se coller contre nous.

Elle a pour habitude de faire la fête à quiconque arrive, même à un parfait inconnu, en lui sautant dessus, et en couinant d’excitation !

Malgré qu’elle soit assez craintive, c’est une fofolle très démonstrative. Elle adore courir après les chats qui passent dans la rue, et déteste par-dessus tout le froid et la pluie.

Elle m’a apporté tellement d’amour et de réconfort. C’est une vieille amie, fidèle.

Petite anecdote : en 2014, en aménageant avec mon chéri, nous avons acheté un chauffage d’appoint au fioul, elle adorait se coller contre au point d’être brûlante ! Puis l’été est arrivé, et nous l’avons rangé. L’hiver qui a suivit, quand nous avons ressorti le chauffage, elle lui a fait une fête énormissime, trop heureuse de le retrouver. Ca, c’est ma Skippette.

 

Nevada

IMG_0342.JPG

Cette grande Dame est arrivée dans ma vie le 23/09/14. Elle arrivée tout droit de la filière boucherie. Je l’ai sauvé in extremis, car elle était en fin de délai et le marchand allé s’en séparer.

J’ai eu un coup de cœur sur ses photos que vous retrouverez ici.

Elle est née en 2009, c’est une ONC selle. Une fille plus grande que prévue en taille :p

Elle s’appelait Rosette, en lien avec son tragique destin de saucisson.

Elle a été synonyme de beaucoup de mésaventures, d’angoisses, de peur, et de culpabilité.

Elle a été ma meilleure coach de développement personnel, assistée par Nico, ils ont grandement participé à me faire atterrir sur ce chemin.

Nevada était une jument sauvage, issue d’un élevage qui a fait faillite. Pleine de craintes et d’appréhension pour l’homme. Nous nous sommes mutuellement apprivoisées, mutuellement éduquées.

Elle est dotée d’une grande sensibilité, et d’une intelligence incroyable. Un vrai détecteur à émotion, prête à fuir tout contact en cas de bouillonnement intérieur de ma part.

Maintenant, c’est une magnifique jument, issue du peuple des chevaux libres, qui part balader sans soucis, avec sa sœur de cœur Inaïa. Avec qui je fais du travail monté en liberté, et que j’aime tant voir évoluer dans ses hectares de champs et de forêt.

Petite anecdote : Madame la princesse caractérielle m’a appris quelque chose : Vis dans le présent, et quand tu fais quelque chose, fais le à fond, sans prêter attention au reste. Ce qui veut dire : pas de téléphone ! Alors quand je commençais à m’occuper d’elle, à faire du clicker, et que je décrochais le téléphone, elle n’hésitait pas une seconde à me le voler des mains, et à le jeter par terre !

 

 

Tao

IMG_2357

Lui, c’est mon petit monstre. Je l’ai récupéré chiot, le 05/07/16. Il avait deux mois. Un petit croisé husky, boxer, griffon, labrador. Et oui, rien que ça !

Il a bien tiré du husky, et aime barouder, il ne se sauve pas, mais balade fréquemment, jamais bien loin, mais toujours trop à mon gout !

C’est un jeune homme très intelligent, voire trop parfois.

C’est un chien qui a un don pour ressentir le tempérament des chiens qu’il croise. Jamais il ne s’est fait attaquer, même par des chiens dit associables.

Il est très craintif, comme si il avait été battu. Élever la voix en étant en colère le met dans des peurs paniques.

Il adore le travail au clicker, et courir avec les juments. Les balades le comblent de joie.

Il comprend très vite, et a appris à ouvrir les portes en nous regardant faire, ce qui le rend très efficace au clicker, mais assez pénible au quotidien :p

Petite anecdote : récemment, Nico est allé chez des amis qui nous sont cher avec les 3 chiens. Ces personnes ont un chien délicat, et imprévisible. Un genre de molosse. Donc quand du monde vient, ils l’enferment. Du coup, il aboie. Et ce gentil Tao, si généreux, si bienveillant, s’est dit « oh tiens, il y a un chien enfermé dans le garage, je vais rendre service et lui ouvrir la porte », il lui a donc ouvert, Éole (qui s’est fait agressé quand il était chiot par se chien), était en panique dans le jardin, pendant que le molosse sentait Skippy. Tao se tenait derrière, fier comme un coq de sa bonne action !

 

Inaïa

IMG_2626.JPG

Inaïa est arrivée très récemment, le 23/09/17 , trois ans jour pour jour après Nevada. Elle est née en 2008. Je l’ai adoptée via l’association le Graal. Elle est arrivée des laboratoires Sanofi.

J’étais partie, à la base, sur un cheval sans passé tumultueux, et sain. Que je pourrai rencontrer, et essayer. Puis une amie m’a suggéré le Graal, je l’ai vu, et j’ai su que c’était elle !

Cette petite perle est arrivée plutôt craintive. Et caractérielle. Puis elle a vite compris, qu’ici, elle serait en sécurité, et que l’on respecterait son corps et ses envies.

Elle se révèle être un vrai pot de colle, pleine d’amour.

Cette tendresse incroyable, est mêlée à beaucoup de colère, en lien avec son passé. On travaille tranquillement dessus. Je suis sous le charme !

Elle nous accompagne dans chacune de nos sorties en dextre, et commence à être la jument de tête. Elle a, elle aussi, un grand cœur.

Petite anecdote : quand elle est arrivée, elle était timide et craintive, je ne pouvais plus la toucher, ou l’attraper. Et malgré tout, elle me suivait comme mon ombre, a regardé tout ce que je faisais, très intriguée et intéressée. Et à chaque fois que je me retournais, elle s’arrêtait, et me regardait, puis détourner le regard, style de rien, et quand je remarchais, elle avançait aussi :p

 

 

55619293_798696660504624_714955881183182848_n

Saba

Elle est arrivée à la maison le 24/09/18. Elle appartient à un centre équestre. Je l’avais initialement au travail la bas, puis ils ont décidé de s’en séparer pour son épanouissement. Elle n’était pas adaptée à la vie de club.

C’était une jument très peureuse, et qui avait des réactions très vives. Elle se révélait être aussi imprévisible que dangereuse. Maintenant, après 6 mois de travail régulier, c’est une incroyable Dame, qui part en balade seule, accompagnée, dresse, saute, etc.

C’est une jument d’une douceur et d’une finesse incroyable, et cerise sur le gâteau, elle est toujours motivée, très joueuse.

On s’amuse énormément ensemble. De plus, elle apporte une énergie très chaleureuse ici.

Petite anecdote : la première fois que j’ai sorti Saba du pré, au terme de la première séance, quelqu’un est arrivé en courant derrière nous et elle a envoyé le cul en l’air de peur. A ce moment précis, je me suis clairement demandé dans quoi je m’embarquais encore !

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close